L'actualité
Intervention musclée de la police sur le campus de l'université de Nouakchott
Date : 03/02/2012 à 09:36:08

NOUAKCHOTT (Xinhua) -- Les forces de police ont effectué, jeudi soir, une descente musclée sur le campus de l' université de Nouakchott pour disperser un sit-in d'étudiants, a constaté un correspondant de Xinhua

Les policiers ont fait usage de grenades explosives, de matraques et de bombes lacrymogènes pour obliger les étudiants à quitter le campus qu'ils occupaenit depuis 48 heures pour revendiquer « le payement généralisé des bourses et leur implication dans le processus d'élection de responsables universitaires » .

Cinq étudiants, au moins ont été arrêtés, parmi un groupe qui occupait le rectorat de l'université.Les policiers avaient également refusé l'accès au campus à des parlementaires qui apportaient de la nourriture aux étudiants en sit-in depuis plus de 48 heures.

Auparavant un dispositif de sécurité impressionnant avait pris place aux alentours de l'université bloquant tous ses accès. Le chef de la police a demandé aux étudiants de disperser pacifiquement leur sit-in et de quitter l'université pour éviter tout frottement «avant vendrdi à 8 heures ». Ce que ces derniers avaient refusé.

Dans la même journée, l'administration universitaire a décidé l'exclusion définitive de 8 étudiants considérés comme « meneurs » de ce mouvement de protestation. Elle a également exclu, pour une durée d'une année trois autres étudiants.

Le rectorat de l'université de Nouakchott a décidé de la suspension des cours dans différentes facultés pour compter de ce jeudi jusqu'au 25 février prochain, "à l'occasion de la fête du Mouloud", selon le terme d'un communiqué de l'université.

Le campus de l'université de Nouakchott a été le théâtre, ces derniers jours, de mouvements de protestations estudiantins au cours desquels des équipements ont été saccagés et des pneus brûlés à l'intérieur et dans l'environnement immédiat du campus.

retour
Recherche personnalisée


Accueil