L'actualité
Déficit céréalier de 52% en Mauritanie, selon un rapport de l'OCHA
Date : 17/01/2012 à 15:58:47

Nouakchott (PANA via Mauritanie-web ) - L’hivernage fortement déficitaire de l’année 2011 est à l’origine d’un déficit céréalier de 52% en Mauritanie qui figure parmi les pays les plus affectés par la sécheresse dans le Sahel, selon un bulletin d’informations du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

"Ces perspectives inquiétantes pour l’année 2012 au Sahel, marquées par l’insuffisance et l’irrégularité des pluies dans le temps et dans l’espace, à l’origine d’importants déficits locaux, suscitent une forte mobilisation de tous les acteurs humanitaires", indique le bulletin.

Une très bonne récolte en 2010/2011 avait permis une production céréalière de 22 millions de tonnes dans le Sahel. Le dernier hivernage induit un déficit moyen de 25% dans la région, avec un pic de 52% en Mauritanie, où une population mauritanienne évaluée entre 800.000 et 900.000 individus est menacée par cette crise.

"Ainsi, l’insécurité alimentaire aigüe devrait atteindre un stade de crise dans les régions agropastorales de la Mauritanie, du Mali, du Niger et du Tchad entre mars et août 2012 lorsque les réserves de nourritures des ménages auront été épuisées", avertit l'agence onusienne.

Face à la menace de la sécheresse, le gouvernement mauritanien a mis au point un plan d’urgence dénommé "Espoir 2012", d’une enveloppe globale de 157 millions de dollars américains, dont la mise en exécution débute dans le courant du mois de janvier.

Le plan prévoit notamment la fourniture de denrées de base et d’aliments de bétail à prix réduits et même gratuitement (dans certains cas) et la réalisation d’ouvrages hydrauliques dans les régions agropastorales.

-0- PANA SAS/TBM 17jan2012
retour
Recherche personnalisée


Accueil