L'actualité
Al Qaida revendique l'enlèvement d'un gendarme mauritanien
Date : 14/01/2012 à 15:16:02

Nouakchott (PANA via Mauritanie-web ) - Le mouvement islamiste terroriste sous-régional, Al Qaida au Maghreb arabe (AQMI), a revendiqué l’enlèvement d’un gendarme mauritanien, début décembre 2011 à l’est du pays, sur la frontière avec le Mali, dans un communiqué transmis vendredi Nouakchott-Info, un organe privé mauritanien.

AQMI affirme "détenir en otage le gendarme de 4éme échelon Ely Ould Moctar, né en 1982 à Timbédra, à 1100 km à l’est de Nouakchott), en service à la brigade d’Adel Begro, à la frontière du Mali".

Pour relâcher le gendarme, AQMI exige la libération de deux de ses membres détenus en Mauritanie, sans plus de précision sur leur identité, et la garantie du non retour de l’otage dans le corps de la gendarmerie.

Pour authentifier le message, le communiqué est accompagné d’une vidéo montrant le gendarme mauritanien en tenue, avec des menottes.

Sur la vidéo, ce dernier lance un appel pressant à l’intervention du président Mohamed Ould Abdel Aziz pour régler son cas "comme il l’a fait en faveur de chrétiens espagnols, échangés contre Omar Sahraoui".

Omar Sahraoui, rappelle-t-on, est un malien du Nord, condamné à une lourde peine de prison par la justice mauritanienne pour "complicité" dans le rapt de trois otages espagnols sur la route Nouadhibou/Nouakchott, fin novembre 2009.

Il a ensuite extradé » vers son pays début 2011 conformément à un accord de coopération judiciaire signé entre Nouakchott et Bamako en 1963.

Le gendarme otage demande également l’intervention des tribus de son père et de sa mère pour aider à sa libération et conseille aux militaires mauritaniens de veiller à l’application de la Charia (loi islamique).
-0- PANA SAS/JSG 14jan2012


retour
Recherche personnalisée


Accueil